COORDONNATEUR(TRICE) PROJET PBF

  • Location:
  • Salary:
    negotiable
  • Job type:
    Full-Time
  • Posted:
    5 days ago
  • Category:
    Development
  • Deadline:
    December 11, 2022

JOB DESCRIPTION

Secteur de tutelle : Secteur de la culture (CLT)

Lieu d’affectation: Yaounde

Catégorie d’emplois: Culture

Type de contrat : Contrat de service (Nationaux du Cameroun)

Grade : SB5/2

Durée du contrat : 12 mois (possibilité d’extension en fonction de la disponibilité des fonds)

Recrutement ouvert à : Candidats externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 11 décembre 2022

 

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

 

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

 

L’UNESCO et UNOPS ont obtenu avec le soutien des autorités camerounaises un nouveau financement du fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix (PBF) pour mettre en œuvre le projet intitulé : « Renforcement du rôle des jeunes dans la promotion du vivre ensemble et du multiculturalisme à travers l’éducation secondaire et les centres d’apprentissage non formel et informel au Cameroun ». Ce projet a pour objectif de contribuer à la mitigation des tensions et de prévenir l’apparition de conflits entre les personnes déplacées et les communautés d’accueil, en renforçant le rôle des jeunes dans la promotion du vivre ensemble et du multiculturalisme dans les milieux éducatifs et communautaires. Le projet favorisera un meilleur respect et une promotion de la diversité culturelle et linguistique comme point d’entrée pour réduire les perceptions négatives, la stigmatisation et favoriser la confiance en soi et le bien-être, le dialogue intercommunautaire et interculturel pour les communautés d’accueil et les personnes déplacées.

 

Pour coordonner sa mise en œuvre, le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique centrale recrute un(e) Coordonnateur(trice) de projet.

Il/elle sera placé(e) sous l’autorité du Directeur du Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique centrale et la supervision directe du Spécialiste régional et Chef du Secteur de la Culture. Le/la Coordonnateur(trice) du projet assurera plus spécifiquement les fonctions ci-après :

 

Gestion et coordination du projet

 

  • Coordonner, et faciliter la mise en œuvre des activités liées au projet avec toutes les parties prenantes concernées ;
  • Assurer l’élaboration et la préparation des plans de travail annuels pour les activités en assurant la cohérence et la qualité des interventions avec le cadre de résultats du projet ;
  • Élaborer des indicateurs de performance et un système de suivi / évaluation pour évaluer régulièrement les impacts du projet ;
  • Veiller à l’alignement du projet avec le Plan prioritaire et des autres interventions en cours ou prévues, afin d’éviter les duplications et de favoriser la convergence et la complémentarité des actions ;
  • Assurer une veille sur les risques autour de la mise en œuvre du projet et soumettre pour décision les actions possibles si nécessaire ;
  • Fournir l’expertise et le soutien techniques nécessaires dans la réalisation des différentes composantes et activités du projet ;
  • Assurer l’interface avec le secrétariat du PBF basé au Bureau du coordonnateur du système des Nations Unies au Cameroun ;
  • Veiller à la pleine participation de l’équipe multipartite Gouvernement du Cameroun-UNESCO-UNOPS en mettant en place et en animant un mécanisme participatif de suivi et de préparation des contributions du projet aux réunions du Comité de pilotage du PBF;
  • Assurer la liaison avec les ministères sectoriels ciblés, les collectivités territoriales décentralisées, les autres agences des Nations Unies, les organisations non gouvernementales, les acteurs locaux et les autres parties prenantes pour assurer la mise en œuvre efficace du projet ;
  • Veiller au respect général des règlements administratifs et financiers et aux exigences budgétaires de l’UNESCO dans la mise en œuvre du projet ;
  • Coordonner l’élaboration des différents rapports liés au projet, ainsi que les contributions aux rapports et documents stratégiques sur l’état de la consolidation de la paix dans le pays ;
  • Fournir des rapports d’avancement réguliers et contribuer au rapport global de mise en œuvre du projet.

         Partenariats et mobilisation des ressources

 

  • Développer et établir de nouveaux partenariats, synergies et toutes formes de collaboration nécessaires à la réalisation des objectifs du projet et à la capitalisation des acquis de celui-ci par le biais de la mise en réseau et de la collaboration proactive avec des organisations de la société civile nationale et internationale, des groupes communautaires, des dirigeants et d’autres partenaires essentiels ;
  • Contribuer à la formulation de nouvelles propositions de projets et programmes susceptibles d’être financés par le PBF ;
  • Mobiliser des ressources pour la mise à échelle du présent projet.

 

        Communication et visibilité

 

  • Coordonner l’élaboration d’un Plan de communication du projet ;
  • Superviser l’élaboration des outils de communication et de visibilité du projet, des résultats, du bailleur, de la documentation et publication des bonnes pratiques ;
  • Signaler à l’équipe Communication et Engagement du public (CPE) toute initiative, résultat, bonne pratique qui méritent une attention particulière dans le cadre de la visibilité du projet ;
  • Mettre en place un système de gestion de l’information, des connaissances et de leçons apprises sur la base des résultats du projet ;
  • Effectuer toutes les tâches supplémentaires requises et assignées par le Chef de secteur.

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)

Responsabilité (F)

Communication (F)

Innovation (F)

Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)

Planification et organisation (F)

Culture du résultat (F)

Travail en équipe (F)

Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS REQUISES

 

Education

  • Diplôme universitaire supérieur (Master ou équivalent) dans le domaine du développement international, paix et développement, culture, des sciences sociales, des sciences politiques, des relations internationales ou dans une discipline connexe.

 

Expérience Professionnelle

  • Expérience pertinente de 7 ans minimum en gestion, coordination des projets ou programmes de développement ;
  • Expérience en analyse des conflits, programmation sensible au conflit et dans la mise en œuvre des projets liées à la cohésion sociale, de prévention des conflits, de consolidation de la paix ;
  • Expérience dans la gestion des problématiques liées à la gestion de la diversité culturelle et au multiculturalisme au Cameroun ;
  • Expérience dans la coordination de projets impliquant de multiples intervenants, notamment différentes agences des Nations Unies et des organes de coordination ;
  • Expérience pertinente dans la gestion de programmes et de l’approche axée sur les résultats ;
  • Expérience dans la conduite des consultations avec le gouvernement et les donateurs ;
  • Expérience en suivi et évaluation des projets ;
  • Expérience préalable avec les Nations Unies serait un atout.

 

Langues

  • Très bonne maîtrise du français et de l’anglais (parlé et écrit).

QUALIFICATIONS SOUHAITEES

 

Savoir-faire et compétences

  • Excellentes compétences en communication orale et écrite avec des interlocuteurs de haut niveau pour faciliter la liaison avec le gouvernement et les organisations internationales ;
  • Capacité à assurer des responsabilités au sein d’une équipe, à prendre des initiatives à soutenir les autres membres du personnel et à fournir des services de qualité dans les temps requis ;
  • Capacité à travailler en équipe et au sein d’équipes multiculturelles et multisectorielles ;
  • Bonnes compétences informatiques (MS Word, Excel, Powerpoint, systèmes de base de données, Outlook, etc.) ;
  • Dynamisme, esprit d’initiative et goût d’acquérir de nouvelles connaissances ;
  • Excellentes capacités d’écoute et d’encadrement.

 

        Autres compétences

  • La connaissance de la problématique de consolidation de la paix dans le pays serait un atout;
  • Connaissance des cadres, des pratiques et des sensibilités en matière de cohésion sociale, de prévention des conflits, de consolidation de la paix et de la promotion de la diversité culturelle ;
  • Une connaissance des procédures du PBF et des Nations Unies est souhaitable ;

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l’UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

 

L’évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu’un entretien basé sur les compétences.

 

L’UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l’évaluation des candidats.

 

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l’étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L’UNESCO rappelle que la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro à l’égard de toute forme de harcèlement. L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir une répartition géographique équitable et diversifiée, ainsi que la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à atteindre une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les candidatures de ressortissants d’États membres non et sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont particulièrement bienvenues et vivement encouragées. Les personnes issues de groupes minoritaires et de groupes autochtones, ainsi que les personnes handicapées, sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité mondiale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.