Administrateur technique, EDM

  • Location:
  • Salary:
    negotiable / YEAR
  • Job type:
    FULL_TIME
  • Posted:
    1 month ago
  • Category:
  • Deadline:
    25/01/2024

JOB DESCRIPTION

..

Qualifications

Intitulé : Administrateur technique, EDM 
Type de contrat : SSA
Durée du contrat : Déterminée (06 mois) avec possibilité d’extension en fonction du besoin, de la disponibilité des fonds et de la performance satisfaisante.
Grade : NOC-1
Lieu : Bamako/Mali

Raison d’être du poste
Servir de Point Focal de l’OMS pour les médicaments et autres produits de santé (les vaccins, le sang, les dérivés du sang, les dispositifs médicaux incluant les tests de diagnostic, les médicaments traditionnels et les produits nutritionnels à usage thérapeutique) ainsi que pour les laboratoires de santé, dans le but d’appuyer le pays à en assurer la qualité, l’innocuité, l’efficacité, la disponibilité, l’accessibilité et l’usage rationnel.

Contexte organisationnel
Le/La titulaire du poste chargé du programme EDM, travaillera sous la supervision du Représentant de l’OMS à Bamako (WR) et en étroite collaboration et concertation avec les autres chargés de programme du bureau pays, les clusters techniques du bureau Régional et du siège.
Elle/Il sera en contact permanent avec la Direction des approvisionnement, l’Autorité nationale de réglementation pharmaceutique, la Centrale d’achat des médicaments essentiels et les autres structures concernées par la recherche et le développement pharmaceutique, la production locale, la sélection basée sur des évidences, les prix, le financement des produits de santé, l’approvisionnement, la réglementation/l’assurance qualité, la surveillance de la disponibilité et des prix, l’usage rationnel et le suivi et l’évaluation des politiques nationales concernant les médicaments et autres produits de santé. Il/Elle facilitera et coordonnera les activités en collaboration avec les conseillers techniques régionaux, et en consultation avec les responsables des programmes du pays, les institutions nationales, les ONG, les partenaires, agences bilatérales et multilatérales, et agences des Nations Unies.
Le travail du Chargé de Programme EDM s’appuiera sur les cadres, résolutions et recommandations pertinentes en la matière, adoptés à tous les niveaux de l’Organisation. Il/Elle devra prendre des initiatives et être innovant lors de l’adaptation des directives de l’OMS, et être performant en matière de planification, mise en œuvre et gestion des plans de travail, en suivant les orientations contenues dans les documents de politique de l’OMS (notamment le 13e Programme Général de Travail et les documents de Budget Programme couvrant les différents bienniums, entre autres).

Description des tâches : Le titulaire du poste devra :
Sous la supervision du Représentant de l’OMS (WR), le chargé de programme EDM devra:
• Apporter une assistance technique pour le développement, la mise en œuvre et le suivi & évaluation des politiques, stratégies et plans relatifs à la pharmacie, aux médicaments et autres produits de santé
• Appuyer le ministère de la santé dans la coordination des acteurs nationaux et des partenaires techniques et financiers du secteur pharmaceutique et faciliter la communication entre l’OMS, au niveau pays, régional et siège, avec le Ministère de la santé ainsi qu’avec les autres partenaires techniques et financiers, les associations professionnelles, les organisations non gouvernementales, les universités, le secteur privé qui œuvre dans le domaine pharmaceutique
• Accompagner la partie nationale dans l’identification d’interventions prioritaires, élaborer des plans de travail et assurer leurs mises en œuvre en veillant à une bonne exécution des fonds mis à disposition
• Contribuer à la stratégie de renforcement des ressources humaines dans le secteur pharmaceutique
• Contribuer au renforcement des capacités des acteurs du secteur pharmaceutique dans tous les domaines pertinents, et plus particulièrement l’approvisionnement, la réglementation ainsi que la sélection, l’usage rationnel, les politiques de prix, la résistance antimicrobienne, la surveillance de la disponibilité, des prix, de la qualité, des effets indésirables des médicaments et autres produits de santé
• Apporter une assistance technique pour l’adaptation des normes, standards et directives de l’OMS relatifs au secteur pharmaceutique et leurs mises en œuvre ainsi que les procédures et outils de gestion
• Contribuer au renforcement du système national d’approvisionnement pharmaceutique, notamment en ce qui concerne l’intégration progressive de tous les approvisionnements, la mise en œuvre des plans d’approvisionnement, le système d’information de gestion logistique (SIGL) des produits pharmaceutiques et l’amélioration de la gestion au niveau déconcentré/périphérique
• Contribuer au renforcement du système national de réglementation pharmaceutique et à la mise en œuvre des fonctions réglementaires pour assurer la qualité des produits pour la population
• Contribuer à toutes les activités en lien avec la lutte contre les médicaments sous-standards/falsifiés et la lutte contre la résistance aux antimicrobiens
• Contribuer au développement de la recherche opérationnelle dans le secteur pharmaceutique, à la documentation et au partage de bonnes pratiques ainsi qu’au développement de la recherche pour les médicaments traditionnels améliorés
• Apporter un appui technique pour le renforcement des laboratoires d’analyse de biologie médicale (infrastructures, normes, standard des équipements et des méthodes) et la création d’un réseau national de laboratoire incluant des laboratoires de référence
• Apporter un appui technique pour le renforcement de la lutte contre la résistance aux antimicrobiens
• Apporter un appui technique et institutionnel afin de rendre opérationnel, la direction dédiée au laboratoire dans la structure du Ministère de la santé et du développement social.
• Apporter un appui technique à la mise en place d’un centre anti-poison au Mali dans le cadre de la gestion des risques sanitaires
• Participer activement à toute initiative de coopération et d’harmonisation en particulier avec les Communautés Economiques Régionales et plus particulièrement celles conduites par l’UEMOA, la CEDAO/OOAS et tant dans le domaine de la réglementation pharmaceutique que des autres domaines pharmaceutiques y compris la production locale, les approvisionnements et la formation
• Contribuer à la mobilisation de ressources, au dialogue politique et à la transparence et bonne gouvernance dans le secteur pharmaceutique
• Interagir de manière dynamique avec les conseillers pharmaceutiques des autres pays, du bureau régional AFRO et du siège
• S’acquitter de toute autre tâche de sa compétence confiée par le représentant de l’OMS.

Qualifications requises
Essentielle :
Être titulaire d’un diplôme de Pharmacien ou tout autre diplôme équivalent
Souhaitable : 
Un diplôme complémentaire en santé publique et/ou des formations complémentaires dans le domaine de la gestion des approvisionnements, de la règlementation pharmaceutique ou des laboratoires serait un atout.

Expérience 
Essentielle:
Justifier d’au moins cinq (05) années d’expérience dans les systèmes de la réglementation, de l’approvisionnement pharmaceutiques et de la santé publique dans les pays à ressources limitées.
Avoir une solide expertise en gestion pharmaceutique et dans le domaine de l’assurance qualité des produits de santé
Avoir une connaissance adéquate du développement des laboratoires de santé.
Souhaitable :
Avoir une bonne connaissance du renforcement du système de santé et des politiques et procédures des partenaires techniques et financiers appuyant habituellement les secteurs pharmaceutiques.
Expérience pratique à des postes similaires dans le Système des Nations Unies, des ONGs ou toute autre organisation similaire serait un atout.

Compétences
1. L’expert sera placé sous la supervision du Représentant de l’OMS.
2. L’expert devra travailler de façon étroite avec les responsables des autres programmes, en charge notamment de la couverture sanitaire universelle, du renforcement des système de santé, des Urgences en Santé, du Cluster Santé, de la Santé à tout âge et de la lutte contre les maladies, à savoir le VIH/SIDA, la Tuberculose et le Paludisme, les maladies non-transmissibles, la vaccination, entre autres.
3. L’expert devra développer des relations fonctionnelles efficaces avec les Partenaires Techniques et Financiers actuels et potentiels intervenant auprès du Ministère de la Santé, sur les maladies prioritaires et le renforcement du système de santé, ainsi qu’avec les différents experts techniques intervenant dans le système national d’approvisionnement et de réglementation.

Compétences OMS
1. Compétence technique
2. Attitude générale au travail
3. Travail en équipe
4. Respect et promotion des différences individuelles et culturelles
5. Communiquer de façon crédible et efficace
6. Produire des résultats.

Autres Aptitudes
• Avoir une excellente connaissance du français et une bonne capacité rédactionnelle
• Avoir une connaissance technique de l’anglais

Autres qualifications (exemple. TI)
Avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, PowerPoint, Outlook) ainsi que d’internet.

Additional Information (For HR use only):
• The WHO is committed to creating a diverse and inclusive environment of mutual respect. The WHO recruits and employs staff regardless of disability status, sex, gender identity, sexual orientation, language, race, marital status, religious, cultural, ethnic and socio-economic backgrounds, or any other personal characteristics.
The WHO is committed to achieving gender parity and geographical diversity in its workforce . Women, persons with disabilities, and nationals of unrepresented and underrepresented Member States (https://www.who.int/careers/diversity-equity-and-inclusion) are strongly encouraged to apply.
Persons with disabilities can request reasonable accommodations to enable participation in the recruitment process. Requests for reasonable accommodation should be sent through an email to reasonableaccommodation@who.int
• WHO has zero tolerance towards sexual exploitation and abuse (SEA), sexual harassment and other types of abusive conduct (i.e., discrimination, abuse of authority and harassment). All members of the WHO workforce have a role to play in promoting a safe and respectful workplace and should report to WHO any actual or suspected cases of SEA, sexual harassment and other types of abusive conduct. To ensure that individuals with a substantiated history of SEA, sexual harassment or other types of abusive conduct are not hired by the Organization, WHO will conduct a background verification of short-listed candidates.
• Please note that WHO’s contracts are conditional on members of the workforce confirming that they are vaccinated as required by WHO before undertaking a WHO assignment, except where a medical condition does not allow such vaccination, as certified by the WHO Staff Health and Wellbeing Services (SHW). The successful candidate will be asked to provide relevant evidence related to this condition. A copy of the updated vaccination card must be shared with WHO medical service in the medical clearance process. Please note that certain countries require proof of specific vaccinations for entry or exit. For example, official proof /certification of yellow fever vaccination is required to enter many countries. Country-specific vaccine recommendations can be found on the WHO international travel and Staff Health and Wellbeing website. For vaccination-related queries please directly contact SHW directly at shws@who.int

This job has expired.