Consultant(e) en Appui au Programme Gouvernance Paix et Sécurité d’ONU Femmes Abidjan Cote d’Ivoire job at UNDP

negotiable / YEAR Expired 4 weeks ago
This job has expired.

JOB DETAIL

Background

ONU Femmes, créée par la résolution 64/289 (2010) de l’Assemblée générale des Nations Unies, est l’organisation des Nations Unies dédiée à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes. Son mandat est de soutenir les États membres de l’ONU dans l’établissement de normes mondiales pour atteindre l’égalité des sexes et de travailler avec les gouvernements et la société civile pour concevoir les lois, les politiques, les programmes et les services nécessaires pour garantir que les normes sont effectivement mises en œuvre et profitent réellement aux femmes et aux filles du monde entier. ONU Femmes a également pour mandat de diriger, promouvoir et coordonner le travail du système des Nations unies sur l’égalité des sexes, et de promouvoir la responsabilité, notamment par un suivi régulier des progrès réalisés à l’échelle du système.

Visitez notre site web https://www.unwomen.org/fr

Conformément à son triple mandat (normatif, opérationnel et de coordination), ONU Femmes met en œuvre des interventions articulées autour de 4 domaines thématiques : Gouvernance et participation à la vie publique ; Promotion économique des femmes ; Élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles ; Femmes, paix et sécurité, action humanitaire et risques et catastrophe.

Le Bureau de l’ONU Femmes en Côte d’Ivoire a démarré ses activités en 2007 et a obtenu son accréditation en mai 2013 suivi de son accord de siège avec l’Etat de Côte d’Ivoire en février 2014. Conformément aux priorités nationales, au Plan Stratégique global de ONU Femmes et à sa Note Stratégique pays, ONU Femmes Côte d’Ivoire travaille dans les programmes prioritaires suivants :

  • Gouvernance, Participation Politique, Femmes, Paix et Sécurité, et Action humanitaire (WPPSHA) ;
  • Autonomisation économique et lutte contre les vulnérabilités des femmes (WEE) ;
  • Lutte contre les violences faites aux femmes et Genre/VIH (EWAW).

Dans le cadre du programme WPPSHA, l’ONU Femmes Côte d’Ivoire travaille avec des partenaires clés (organisations de la société civile, organes de gestion des élections, départements ministériels, parlementaires, femmes leaders, partis politiques, médias, autres agences des Nations unies, ONG internationales, etc.) pour s’assurer que les femmes peuvent participer pleinement et équitablement à la prise de décision, et que les femmes et les filles bénéficient de lois, de politiques, de budgets, de services et d’institutions responsables qui tiennent compte de la dimension de genre

Cette fructueuse collaboration a d’ailleurs favorisé le renforcement de la sensibilité au genre de la législation électorale avec l’adoption de la loi n° 2019-870 du 14 octobre 2019 favorisant la représentation des femmes dans les Assemblées élues et du décret n° 2020-941 du 25 novembre 2020 portant modalités d’application de la loi n° 2019-870 du 14 octobre 2019 favorisant la représentation des femmes dans les Assemblées élues. Elle a également permis l’amélioration de la sensibilité au genre des processus électoraux, avec la Commission Electorale Indépendante (CEI) qui s’est dotée d’une Stratégie Genre, d’une Commission thématique Genre et l’intégration de variables genre dans les documents électoraux favorisant ainsi la systématisation des statistiques électorales désagrégées par sexe lors des différents scrutins. Des mécanismes crédibles rassemblant des femmes et jeunes filles leaders, au niveau national, local et communautaire, ont émergé pour (i) veiller à la mise en œuvre des engagements pris par le pays en matière de participation politique des femmes (à l’image du CSGPE- Comité de Suivi pour la prise en compte du Genre dans les Processus électoraux), (ii) lutter contre les violences électorales et violences faites aux femmes en période électorale (à l’exemple du RFEMPCI – Réseau des Femmes Médiatrices de paix de Côte d’Ivoire), et (iii) promouvoir la participation significative des jeunes filles et la masculinité positive au sein de la jeunesse (comme la POJAFCI- plateforme d’organisations de jeunes pour l’affirmation de la femme en Côte d’Ivoire).

Cette collaboration du Bureau pays de l’ONU Femmes et de ses partenaires a également permis le renforcement de l’intérêt des décideurs du secteur de la Sécurité pour le renforcement des femmes en uniforme aux opérations de maintien de la paix (OMP) et l’action humanitaire, conformément aux objectifs du plan d’action national de mise en œuvre de la résolution 1325 des Nations Unies sur les « Femmes, Paix et Sécurité » et du plan national de contingence multirisque.

Malgré ces avancées notables, de nombreux obstacles se dressent encore sur la voie d’une participation significative des femmes ivoiriennes à la vie publique, la disponibilité de processus sensibles au genre de planification, de budgétisation, paix et sécurité et d’actions humanitaires.

Dans ce contexte, le bureau pays ajuste ses interventions pour accompagner efficacement le pays à atteindre ses objectifs genre, aussi bien ceux définis dans le plan national de développement (PND 2021-2025) que ceux liés à l’ensemble des engagements internationaux pris en faveur de la promotion de l’égalité des sexes et la lutte contre toutes sortes de discrimination à l’égard des femmes et des filles. Il est engagé dans l’accroissement de son portefeuille projets liés au programme WPPSHA.

ONU Femmes Côte d’Ivoire recherche, en conséquence, un-e consultant-e afin d’appuyer efficacement les réflexions et travaux actuellement au sein du Programme WPPSHA.

Duties and Responsibilities

1. Objectifs et durée de la consultance :

Le/la consultant-e aura principalement pour mission d’apporter une assistance efficace au programme Gouvernance, Femme, Paix et Sécurité, et Action humanitaire pour une durée de 6 mois, avec des possibilités de renouvellement si les activités l’exigent et si les budgets le permettent. De manière spécifique, il/elle

2. Responsabilités

Sous l’autorité de la Représentante Résidente, la coordination du Responsable des programmes et la supervision directe de la Spécialiste Programme Gouvernance, Femme, Paix, Sécurité et Action Humanitaire (WPPSHA) du Bureau pays de ONU Femmes, et dans le respect des règles et procédures d’ONU Femmes et des délais impartis, la/le Consultant national(e) s’acquittera des tâches et responsabilités suivantes :

  • Appuyer les efforts de mobilisation de ressources du programme : Elaboration de notes conceptuelles et documents projets, mise à jour des informations sur les bailleurs de fonds et les partenaires de mise en œuvre.
  • Produire des notes synthétiques visant à assurer la mise à jour régulière des contextes nationaux et internationaux liés aux domaines d’intervention couverts par le programme WPPSHA ;
  • Contribuer à l’élaboration de knowledge product du programme et des bonnes pratiques ;
  • Contribuer au suivi des indicateurs de performance du programme et de son portefeuille projets, en veillant à collecter et/ou rassembler toutes les informations et données nécessaires.
  • Contribuer aux différents processus de planification, de suivi-évaluation et de rapportage impliquant le programme ;
  • Apporter un appui administratif et technique dans l’organisation des ateliers, réunions et missions du Programme à travers : l’élaboration de TDR, la proposition de projet de courriers, la réalisation des réquisitions, le paiement des participant-e-s, la production des rapports,
  • Contribuer au suivi et au rapportage des ressources mobilisées ;
  • Exécuter toutes autres tâches confiées par le superviseur directe.

3. Livrables

  • Notes conceptuelles de projets et/ou documents projets élaborés et soumis à des guichets de financement durant la période de consultance.
  • Notes techniques sur les bailleurs et partenaires de mise en œuvre élaborés et/ou mises à jour.
  • Notes synthétiques des contextes nationaux et internationaux en matière de Gouvernance, Participation Politique, Femmes, Paix et Sécurité et Action Humanitaire actualisées.
  • Matrice de suivi des indicateurs du programme mis à jour de façon trimestrielle.
  • Contribution aux processus de planification, suivi-évaluation et rapportage impliquant le programme : Notes produites dans les processus, Sections des rapports semestrielles et annuelles rédigées, One page de collecte des informations et de données visant à éclairer les différents processus produits, contributions aux TDR d’évaluation de projet mis en œuvre par le programme.
  • Appui administratif et technique à l’organisation d’ateliers, réunions et missions : TDR, Agendas, correspondances, paiements des fournisseurs sur les activités en charge réalisés, paiements des DSA des participant-e-s effectués, rapports de mission élaborés.
  • Appui à l’élaboration du knowledge product du programme et des bonnes pratiques ;
  • Un rapport de suivi mensuel exposant les actions entreprises, les états d’avancement des travaux.

Competencies

• Professionnalisme : compréhension démontrée des opérations pertinentes pour ONU Femmes ; capacités techniques ou connaissances pertinentes ou transférables aux procédures et règles d’ONU Femmes ; discrétion, sens politique, diplomatie et tact pour traiter avec les clients ; capacité à faire preuve de bon jugement ; capacité à coordonner et à travailler avec une variété d’acteurs différents, en particulier des postes de direction ; le cas échéant, grande autonomie, initiative personnelle et capacité à s’approprier les tâches ; débrouillardise et volonté d’assumer de larges responsabilités et capacité à travailler de manière indépendante selon les procédures établies ; capacité à gérer l’information de manière objective, précise et confidentielle ; réactif et orienté vers le client ;

• Intégrité : démontrer les valeurs et les normes éthiques de l’ONU et d’ONU Femmes dans les activités et comportements quotidiens sans considération de gains personnels ; résister aux pressions politiques indues lors de la prise de décision ; soutenir les décisions qui sont dans l’intérêt de l’organisation même si elles sont impopulaires ; agir rapidement en cas de comportement non professionnel ou non éthique ; ne pas abuser de son pouvoir ou de son autorité.

• Travail d’équipe et respect de la diversité : capacité à fonctionner efficacement au-delà des frontières organisationnelles ; excellentes compétences interpersonnelles ; capacité à établir et maintenir des partenariats efficaces et des relations de travail harmonieuses dans un environnement multiculturel, multiethnique et mixte en matière de genre, avec sensibilité et respect pour la diversité ; sensibilité et adaptabilité à la culture, au genre, à la religion, à la nationalité et à l’âge ; engagement à mettre en œuvre l’objectif de l’égalité des sexes en garantissant la participation égale et l’implication totale des femmes et des hommes dans tous les aspects des opérations de l’ONU ; capacité à atteindre des objectifs communs et à fournir des orientations ou une formation aux collègues ;

• Engagement envers l’apprentissage continu : initiative et volonté d’apprendre de nouvelles compétences et de se tenir au courant des nouvelles évolutions dans le domaine d’expertise ; capacité à s’adapter aux changements dans l’environnement de travail.

• Planification et organisation : compétences organisationnelles et de résolution de problèmes efficaces et capacité à gérer un volume de travail important de manière efficace et en temps opportun ; capacité à établir des priorités et à planifier, coordonner et surveiller son propre travail ; capacité à travailler sous pression, avec des délais contradictoires, et à gérer plusieurs projets/activités simultanément ;

• Communication : compétences interpersonnelles avérées ; bonnes compétences en communication orale et écrite, y compris la capacité de préparer des rapports clairs et concis ; capacité à faire des présentations, à articuler des options et des positions de manière concise ; capacité à formuler et défendre des recommandations ; capacité à communiquer et à empathiser avec le personnel (y compris le personnel national), le personnel militaire, les bénévoles, les homologues et les interlocuteurs locaux issus de milieux très divers ; capacité à transférer des informations et des connaissances à une large gamme de groupes cibles différents ;

• Flexibilité : adaptabilité et capacité à vivre et travailler dans des conditions potentiellement dangereuses et éloignées, impliquant des difficultés physiques et peu de confort ; capacité à fonctionner de manière indépendante dans des environnements austères pendant des périodes prolongées ; volonté de voyager dans la zone d’opérations et de se déplacer vers d’autres lieux de service au sein de la zone d’opérations si nécessaire.

• Engagement sincère envers les principes d’engagement volontaire, qui incluent la solidarité, la compassion, la réciprocité et l’autonomie, et engagement envers la mission et la vision d’ONU Femmes, ainsi qu’envers les valeurs fondamentales de l’ONU.

UN Women Values and Competencies Framework

Required Skills and Experience

Qualifications

  • Avoir un diplôme universitaire (au moins BAC+5) en Genre et Développement, en gestion de projet, sciences sociales, politiques, économiques, ou un autre domaine connexe.

Expériences requises

  • Avoir une expérience d’au moins cinq (5) ans dont trois (3) ans minimum dans le domaine de la promotion du genre, du leadership féminin, des droits des femmes et de leur autonomisation des femmes.
  • Avoir une expérience d’au moins trois (3) ans dans la formulation, planification et gestion des projets.
  • Avoir une bonne connaissance de l’environnement socio-politique ivoirien.
  • Avoir une expérience de collaboration avec les institutions, les partenaires au développement et les organisations de la société civile.
  • Maîtrise de la langue française et une connaissance de l’anglais.

Soumission des candidatures

Les candidat-e-s intéressé-e-s sont appelé-e-s à postuler en ligne en suivant les indications ci-dessous :

  • Un CV détaillé n’excédant pas 5 pages avec références de réalisation de missions similaires et contacts des organisations pour lesquelles l’évaluateur a réalisé des travaux précédemment.
  • Une copie renseignée et signée du Formulaire P11 ONU Femmes.
  • Une proposition technique indiquant la compréhension des TDR, et un plan de travail détaillé.

Prière noter que ces documents doivent être soumis en un seul fichier PDF.

La présélection sera faite sur la base i) des qualifications et expériences , ii) de l’évaluation des propositions techniques.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées. À compétences égales, la candidature féminine sera privilégiée.

Conformément à l’Article 101, paragraphe 3, de la Charte des Nations Unies, la considération primordiale dans le recrutement du personnel est la nécessité de garantir les normes les plus élevées d’efficacité, de compétence et d’intégrité.ONU Femmes ne facture pas de frais de traitement à aucune étape de ses processus de recrutement, de sélection et d’embauche (c’est-à-dire, la phase de candidature, la phase d’entretien, la phase de validation ou l’étape de nomination et de formation). ONU Femmes ne demandera pas les informations bancaires des candidats.

Diversité et Inclusion

À ONU Femmes, nous nous engageons à créer un environnement diversifié et inclusif, garantissant le respect de chacun. ONU Femmes recrute, emploie, forme, rémunère et promeut sans distinction fondée sur l’appartenance ethnique, la religion, la couleur, le sexe, l’identité de genre, l’orientation sexuelle, l’âge, la situation de handicap, l’origine nationale ou tout autre caractère régi par la loi appropriée. Toute décision d’emploi repose sur l’évaluation des qualifications, des compétences et de l’intégrité du candidat ou de la candidate, ainsi que sur les besoins de l’organisation.

Si vous souhaitez qu’un aménagement raisonnable vous soit accordé pour vous permettre de participer au processus de recrutement et de sélection, veuillez le préciser dans votre candidature.

ONU Femmes ne tolère aucun comportement incompatible avec les buts et objectifs des Nations Unies et d’ONU Femmes, notamment l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus d’autorité et la discrimination. Tous les candidats sélectionnés devront adhérer aux politiques et procédures d’ONU Femmes, ainsi qu’aux normes de conduite attendues du personnel de l’organisation et du système des Nations Unies en général. Leurs références et antécédents feront donc l’objet d’une vérification rigoureuse. (La vérification des antécédents comprendra la vérification des titres universitaires et des antécédents professionnels. Les candidats sélectionnés peuvent être tenus de fournir des informations complémentaires dans le cadre de la vérification de leurs antécédents.)

Abidjan, Ivory Coast
This job has expired.