SECRÉTAIRE EXÉCUTIF COI (SOUS DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’UNESCO)

  • Location:
  • Salary:
    negotiable
  • Job type:
    Full-Time
  • Posted:
    3 weeks ago
  • Category:
    Education, Management
  • Deadline:
    January 21, 2023

JOB DESCRIPTION

Numéro du poste : IOC 001

Classe : ADG

Secteur de tutelle : Commission océanographique intergouvernementale (COI)

Lieu d’affectation: Paris

Famille d’emplois: Coordination de programme

Type de contrat : Engagement de durée définie

Durée du contrat : 2 ans, renouvelable

Recrutement ouvert à : Candidats internes et externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 21-JAN-2023

 

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

 

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

 

Sous l’autorité de la Directrice générale de l’UNESCO et conformément au statut d’organe jouissant d’une autonomie fonctionnelle au sein de l’UNESCO qui est conféré à la Commission océanographique intergouvernementale (COI), le/la titulaire met en œuvre les décisions adoptées par l’Assemblée et le Conseil exécutif de la COI en ce qui concerne l’organisation des travaux de la Commission dans tous leurs aspects, notamment l’organisation des sessions et des réunions de ses organes directeurs et subsidiaires, conformément aux Statuts et au Règlement intérieur de la COI et aux décisions de la Conférence générale de l’UNESCO, et fait rapport en conséquence.

 

Sa fonction consiste principalement à promouvoir, coordonner et mettre en œuvre les programmes de la COI, tels qu’approuvés par son Assemblée et présentés ensuite à la Conférence générale de l’UNESCO, notamment la collecte de fonds et leur gestion financière, tout en impliquant la communauté des sciences océaniques et les organismes et départements concernés des États membres.

 

Le/La titulaire coordonne et favorise la collaboration avec les organisations internationales qui s’intéressent aux activités de la Commission, en particulier avec celles du système des Nations Unies qui sont disposées et prêtes à contribuer à la réalisation de ses objectifs et à l’exercice de ses fonctions et/ou à recueillir des avis et coopérer dans le domaine de la recherche scientifique concernant les océans et les zones côtières, des services connexes et du renforcement des capacités (Statuts de la COI, article 2, paragraphe 2). Un aspect particulier de sa fonction consiste à assurer des liens appropriés entre les programmes de la COI et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies et son objectif 14, la CCNUCC et son Accord de Paris, la Convention sur la diversité biologique, le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe et les Modalités d’action accélérées des petits États insulaires en développement (Orientations de Samoa), ainsi qu’à mener un travail de coordination/coopération selon les besoins du programme de l’UNESCO, en entreprenant des activités intersectorielles mutuellement convenues dans le cadre du mandat de la Commission.

 

Le/La titulaire du poste veillera à ce que la COI réponde, en tant qu’organisation intergouvernementale compétente, aux exigences découlant de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) et d’autres instruments internationaux relatifs à la recherche scientifique marine, aux services connexes et au développement des capacités.

 

Il/Elle dirigera le personnel du Secrétariat de la COI ; il/elle représentera ou organisera la représentation de la COI, aux réunions d’autres organisations et organes dont les travaux intéressent la Commission, et participera aux organes intersecrétariats qui peuvent être concernés, en tout ou en partie, par les travaux de la COI.

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)

Communication (F)
Responsabilité (F)
Innovation (F)
Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
Planification et organisation (F)
Culture du résultat (F)
Travail en équipe (F)
Professionnalisme (F)
Création de partenariats (M)
Conduite et gestion du changement (M)
Développement d’une réflexion stratégique (M)
Aptitude à prendre les bonnes décisions (M)
Gestion de la performance professionnelle (M)
Direction et autonomisation des collègues (M)

Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS REQUISES

 

Formation

  • Diplôme universitaire supérieur (doctorat de préférence) en sciences océaniques ou dans un domaine apparenté.

 

Expérience professionnelle

  • Vaste expérience professionnelle, acquise à des postes de responsabilité, dans un ou plusieurs domaines relevant des programmes de la COI, y compris des missions importantes au niveau régional et/ou international.
  • Plusieurs années d’expérience des exigences de la coopération internationale et une connaissance avérée des travaux et activités des organisations du système des Nations Unies et d’autres organisations internationales dans le domaine des sciences océaniques.

 

Aptitudes/Compétences

  • Capacité avérée à diriger des processus de changement au niveau de la haute direction de grandes institutions d’envergure nationale ou internationale.
  • Connaissance des tendances, des exigences et des défis dans le domaine des sciences océaniques et de la gestion des océans, y compris dans les pays en développement.
  • Aptitudes avérées en matière de direction et de gestion, capacité d’exercer le leadership nécessaire et d’apporter la vision et l’orientation stratégique requises pour permettre à la COI de s’acquitter de son mandat et d’atteindre ses objectifs, aptitude à mobiliser les énergies et les talents du personnel et à le motiver à travailler en équipe pour atteindre les objectifs de la Commission.
  • Excellentes compétences en communication, aptitude à définir, analyser, et communiquer les priorités et les stratégies, ainsi qu’à développer des relations de travail efficaces avec les membres du Bureau de la COI et les États membres, les délégations permanentes de l’UNESCO, la direction de l’UNESCO, les principales parties prenantes et les partenaires de la COI, ainsi qu’à porter la parole de la Commission dans les relations avec les gouvernements, les médias, les autres organisations, les parties prenantes et les partenaires.
  • Capacité à mener des négociations de haut niveau à l’échelon international.

 

Langues

  • Excellente connaissance et aptitude à la rédaction dans l’une des langues de travail de l’Organisation (anglais ou français) et capacité de travailler dans l’autre langue.

QUALIFICATIONS SOUHAITEES

 

Formation

  • Doctorat en sciences océaniques ou dans un domaine apparenté.

 

Aptitudes/Compétences

  • Bonne connaissance du système des Nations unies.

 

Langues

  • Connaissance d’autres langues officielles de l’UNESCO (arabe, chinois, espagnol ou russe).

SALAIRES ET INDEMNITES

Les salaires de l’UNESCO se composent d’un salaire de base et d’autres avantages qui peuvent inclure, le cas échéant : 30 jours de congé annuel, allocation familiale, assurance médicale, régime de retraite, etc.

Le traitement annuel de départ pour ce poste est de l’ordre de 205,568 dollars des États-Unis.

Pour plus d’informations sur les salaires et indemnités, veuillez consulter notre Guide sur les salaires et indemnités au personnel.

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l’UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

 

L’évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu’un entretien basé sur les compétences.

 

L’UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l’évaluation des candidats.

 

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l’étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L’UNESCO rappelle que la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro à l’égard de toute forme de harcèlement. L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir une répartition géographique équitable et diversifiée, ainsi que la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à atteindre une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les candidatures de ressortissants d’États membres non et sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont particulièrement bienvenues et vivement encouragées. Les personnes issues de groupes minoritaires et de groupes autochtones, ainsi que les personnes handicapées, sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité mondiale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.